projet f.

L'expérience immersive

Point_Jaune.png Présentation

Pour lutter contre la sous-représentation des femmes dans l’espace public, nous avons imaginé le Projet F. Sous la forme hybride de l’activism transmedia, le Projet F sera constitué d’un podcast et assisté par un site internet. Ces deux outils auront pour but de mettre en lumière les témoignages de femmes, victimes de cette invisibilisation.

Nous lançons un appel à témoignages. Si vous souhaitez témoigner, vous pouvez envoyer un mail à Chanel et Margaux à projetf@lespetitspoings.fr

Projet soutenu par :

  • Logo Fondation Devoteam - ANEF 63

Point_blanc Le projet

map projet F site internet

Le projet F est un projet citoyen pour lutter contre l’invisibilisation des femmes. Le podcast de 10 épisodes mettra en lumière les témoignages de femmes, victimes de la sous-représentation dans l’espace public. Il sera accompagné par un site internet qui ressencera, lui, l’intégralité des témoignages. C’est un travail long mais nécessaire qui, nous l’espèrons, sensibilisera une large audience. Nous avons pour but de propager les «je» de femmes dans un espace où leur voix ne se fait que trop peu entendre.

Note d'intention

Les femmes sont sous-représentés dans l’espace public et cela a un lourd impact sur notre société. Nous sommes invisibilisés, infantilisées et objectifiées. Nous, la moitiée de la population, ne sommes pas représentées, pas écoutées, nous évoluont dans un environement qui nous est hostile.

Voici quelques chiffres pour étayer mon propos : 4% des noms de rues portent le nom d’une femme. 81% des femmes ont subit du harcèlement de rue dans leur vie. Lors du dépot de plainte d’une femme pour violence sexuelles, plus de 50% des représentants des forces de l’ordre ont douté de la gravité des faits. 16% des protagonnistes des films sont des femmes…* Et je peux encore continuer.

Projet F, c‘est d’abord un travail méticuleux de recensement d’informations et de témoignages. Le propos est top important pour ne pas être précis et authentique.

Il est née du besoin vicérale d’écouter des femmes et de parler des problématiques des femmes. D’abord d’écouter, car nous avons besoin de modèles, références et expériences. Il est vital de connaitre ces 50% de la population. Savoir ce qu’elles pensent, pourquoi elles le penses. Ensuite, le besoin de parler, pour se sentir moins seule et plus forte. Pour sortir de l’isolement et des taboux. Avec ce projet, je veux moi aussi donner aux femmes une place essentielle dans l’espace public. Désinvisibiliser nos contraintes. Considérer nos problématiques. Dénoncer nos inégalités.

La sous-représentation des femmes dans l’espace publique a un réel impacte sur notre société. Il n’en donne qu’une vision restreinte et uniforme. Si peu de femmes nomment les rues, cela veux dire qu’elles n’ont rien accomplies ? Si seulement 5 femmes sont au Panthéon c’est que les hommes ont plus œuvrés pour leur pays ?

Ce manque criant de femmes dans ces lieux accessibles à tous nous freine à bien des égards. La société n’encourage pas les femmes à faire. Elle donne très peu de modèle et ne laisse que très peu de place. L’égalité n’est pas respecté. La moitié de la population n’est pas représentée. La moitié de la population est, de ce fait, condamnée à devenir un contre espace-publique pour se faire entendre de l’autre moitié.

C’est pour toutes ces raisons que mon projet est de participer à remettre les femmes au cœur de l’espace publique. Ce projet est plus qu’un média culturel, c’est un devoir citoyen.

– Chanel Mentie, cheffe de projet

*sources : Présentes, Lauren Bastide et Missrepresentation, documentaire Netflix

 

Le projet :
– un site internet
– un podcast

Dans un second temps nous souhaitons créer des pastilles théâtrales dans les espaces publics.

Point_Jaune Le site internet / projet f

map projet F site internet
map projet F site internet

Le site internet aura pour but de constituer une base de données interactive en open source.

Il rassemblera l’intégralité des témoignages que j’aurais réussit à obtenir. Sous la forme d’une map, différents points d’intérêts seront indiqués. Lorsqu’on cliquera dessus, le témoignage d’une femme ainsi que des données chiffrées relatives à la problématique soulevée seront accessibles. Je souhaite commencer par Paris puis élargir le plus possible.

L’intérêt de ce site internet est de montrer les multiples problématiques liées à la sous-représentation des femmes dans l’espace publique. Cela révèlera que les inégalités sont présentes sur tout le territoire et sans distinction de classe sociale. Aussi, cette plateforme sera un lieu qui protège les victimes de la culpabilité, du scepticisme et de la stigmatisation.

Point_blanc Le podcast / projet f

Cleora_FestinOctave_Spectacle
Milia_FestinOctave_Spectacle
Pancarte_FestinOctave_Spectacle

Chaque épisode du podcast mettra en situation le témoignage d’une femme. Une comédienne interprètera le rôle de cette femme et un comédien celui de l’agresseur. En parallèle, pour rythmer le récit, contextualiser et apporter une argumentation s’appuyant sur des chiffres et des faits, je prendrais le rôle de la narratrice.

Ce podcast de docu-fiction sera produit pour une première saison de 10 épisodes, à raison d’un épisode par mois. Concernant le format, je souhaite un 10 à 15 minutes. Cela permettra de développer les problématiques et de laisser un temps pour présenter des chiffres et des faits similaires.

Point_Jaune L’équipe du projet

Chanel Mentie

Auteure – Metteur en scène -Comédienne

Chanel a une formation très variée : danse, GRS, photographie, théâtre… Dans ses créations, elle aime appréhender et faire se rencontrer de nouvelles formes. Elle est également l’assistante de Gwen Aduh, metteur en scène du “Le Gros Diamant Du Prince Ludwig“, Molière 2018 de la meilleure comédie et “Sacré Pan”.

@ChanelMentie

Margaux Roustan-Morand

Comédienne

Margaux Roustan-Morand est comédienne. Initiée à la danse et au piano enfant, c’est plus tard qu’elle découvre, par hasard, le théâtre. En parallèle, elle fait du body-mind centering, découvre le mouvement authentique avec Nadia Vadori-Gauthier et travail l’écriture de plateau avec Marion Delplancke.

@maaarg4ux