Un jour peut-être...

Tentez l'expérience transmédia

Point_Jaune.png Présentation

Vidéo optimisée pour portable

C’est le mélange d’un “documentaire” révélant l’espoir d’une jeunesse fougueuse, d’un spectacle exhibant la face obscure de la communication en politique, d’un jeu dévoilant les péripéties de l’histoire mythologique originelle et d’une application trahissant les pires secrets des personnages.

C’est surtout une immersion de 5 ans au cœur d’une famille inspirée de celle des Atrides. Alors qu’une série de tourments viennent compromettre leurs ambitions, nos personnages tentent de préserver leur image à tout prix.
Ces membres du parti politique de l’Idéal nous emmènent au cœur de gluantes primaires et de ténébreux secrets familiaux. Cette dynastie aux allures Pop Art connaît alors une trajectoire fulgurante : des pires chagrins jusqu’à son ultime combat.

Projet soutenu par :

  • centquatre
  • logo-carreaudutemple
  • logo-boulogne

Point_blanc Le spectacle / Le festin d’Octave

Cleora_FestinOctave_Spectacle
Milia_FestinOctave_Spectacle
Pancarte_FestinOctave_Spectacle

Le festin d’Octave est le nom de la soirée hommage à l’icône, tragiquement disparue, du parti politique de l’Idéal. La veuve Cleora et son alliée Milia ont tout organisé dans les moindres détails mais rien ne se passera comme prévu !

Entre invités surprises et sordides révélations, nous serons les témoins d’intimes et inconnues histoires familiales. La soirée marquera alors leur terrible chute et peut-être une renaissance….

Participez vous aussi à la soirée événement en réservant votre place.

Note d'intention

Entre grande violence et tendre poésie, envoûtants rires et rafraichissantes larmes.
Ici, on parle de la loi du plus fort, du pouvoir face à la justice et avant tout, de l’espoir d’une renaissance. Inspiré du mythe d’Electre et ancré dans notre réalité, le Festin d’Octave est un va-et-vient, un amas de questions auxquelles le spectateur est invité à trouver ses propres réponses.

Tous ont raison. Tous ont tort.

A travers ce spectacle, et à l’aide du formidable outil qu’est le transmédia, on joue avec les codes et les préjugés. Ici, le monstre est doux quand l’agneau est féroce… et inversement.

Cette expérience invite le spectateur à plonger dans le mystère de l’image.

Omniprésente, comme une publicité que l’on placarde sur les murs, elle est élevée au rang de nécessité. Des éclats de pop art jaillissent alors. Un combat d’icônes à image lisse et désincarnée, dont les couleurs outrancières séduisent et dont la multiplication efface. Ici, on imagine Lady Di ou Jackie Kennedy, ces personnalités élevées au rang d’icône, totalement déshumanisées.

L’esthétique de ce projet met en opposition la prétendue supériorité de ces icônes sur le peuple, en s’appuyant sur leur vie quotidienne et assoit le conformisme à travers l’importance des médias.

Nous sommes alors à la frontière, aussi mince soit-elle, entre la sphère intime et publique. Entre le vrai et le faux. Entre le rêve et la réalité.

Ces ambiguïtés, le travail sur la violence, la recherche de l’authenticité, la volonté de trouver une issue à une situation sclérosée est l’essence même du mythe d’Electre. Criant de modernisme, cette fable antique reflète la rage contenue dans notre société. Proposer ce mythe au présent est tout l’enjeu de ce projet. Il est donc nécessaire de casser le quatrième mur pour inscrire spectateurs et acteurs dans cet univers commun et prendre du recul sur notre époque pour mieux y revenir.

Chanel Mentie
Metteuse en scène / Autrice

 


 

Note de mise en scène

 

Nous touchons au point ou hesiter serait une faute le moment est venu d'agir

C’est avec ces mots que Sophocle débute Électre et c’est avec ce mantra que mes comédiens avancent tout au long du « Festin d’Octave ».

Ce spectacle, c’est tout d’abord une commémoration. Celle de personnages qui vivent dans un passé idéalisé où tout tourne autour de Lui : Octave. Cet être sacralisé et surmédiatisé devenu objet du pouvoir. Il est mort mais plus vivant que jamais. Une icône que l’on placarde sur les murs dans des formats disproportionnés. Ce visage que l’on n’admet pas avoir oublié. Ce symbole du passé qui empêche d’entrevoir un futur.

On ne parle alors plus au passé mais au présent, dans sa forme la plus brute. Les personnages évoluent en direct, sans filet de sécurité. Ils n’ont plus d’autre choix que de tourner la page de cette histoire qui les a amené là où ils sont aujourd’hui pour pouvoir construire un futur, leur futur. Mais la vie, elle, ne s’est pas arrêtée avec lui et nos quatre personnages ont évolué avec leur boulet au pied.

Enfin, il était fondamental pour moi de proposer une expérience visuelle unique. A travers les 7 tableaux qui composent ce spectacle, j’ai exploré les mécanismes de l’image. Thème central du Festin d’Octave, l’image se mêle aux personnages jusqu’à ne faire plus qu’un avec eux. Les projections, la technologie du tulle Gobelin, le théâtre noir, les incrustations… autant de moyens pour porter cette histoire contemporaine au-delà des limites du théâtre.

Chanel Mentie
Metteuse en scène / Autrice

Amélie Chauveau
joue Cléora
Elian Bimbocci
joue Pierre
Chanel Mentie
joue Estelle
Margaux Roustan-Morand
joue Milia

Texte et mise en scène
Chanel Mentie
Création des décors
Germain Schimmenti

Point_Jaune L’application / HackApp

AppHACK
AppHACKsmscleora
AppHACK
Grace à ton aide, Estelle a réussit à hacker le téléphone de Milia. Découvre les secrets de la responsable de la communication de Cléora, la candidate aux élections présidentielles. Alors en pleine crise mettant en péril la campagne de sa protégée, le téléphone de Milia te donnera accès aux lourds secrets de ces personnages lisses et idéalisés.
HackApp, c’est aussi une plateforme offrant à son utilisateur la possibilité de naviguer dans les trois autres médias du projets : regarder le court-métrage, jouer au jeux-vidéo et prendre des places pour le spectacle ! 

Textes et direction artistique
Chanel Mentie
Design
Stephen Calogine
Developpement
Josselin

Point_Jaune Le court-métrage / Leur Idéal

Leurideal_Photo
LeurIdeal_groupe

L’histoire se passe au cœur de la campagne des primaires d’Octave, président du parti de L’idéal. En lice pour remporter les primaires, le candidat soulève les foules. Un groupe de jeunes militants, mobilisé pour la victoire, fait tout son possible pour l’aider à gagner des voix. Meeting, tractage, affichage ; la campagne bat son plein. Au cœur de l’action, le petit groupe va vivre des moments de joie et de doutes. Rencontres mystérieuses, réjouissances et désillusions, voilà ce qui attend les jeunes militants durant ce combat.

Réalisation
Marie Gramond & Chanel Mentie
Scénario et dialogues
Chanel Mentie
Image
Yoann Suberviolle

Justine Chasles joue Maelle
Elise Maitre joue Lisa
Simon Praud joue Julien
Margaux Vallée joue Cécilia
Noémie Salmeron joue Eva
Samuel Etifier joue Eduard

Point_Jaune Le jeu vidéo / Jeu de roi

Jeu_captureLight
Jeu_captureBlack

 Le Jeu de roi est un platformeur qui plonge le joueur dans l’univers de la mythologie grecque. Il retrace les grandes étapes de la vie d’Agamemnon, roi des rois. De la capture de Thyeste en passant par le sacrifice d’Iphigénie jusqu’à l’ultime combat, ce jeu donne au projet transmédia une dimension ludique et pédagogique. Il s’adresse à tout public.

Game concept : Escki & Josselin
Game design : Escki
Développement : Josselin

Point_Jaune L’équipe du projet

Chanel Mentie

Auteure – Metteur en scène – Réalisatrice – Comédienne

Chanel a une formation très variée : danse, GRS, photographie, théâtre… Dans ses créations, elle aime appréhender et faire se rencontrer de nouvelles formes. Elle est également l’assistante de Gwen Aduh, metteur en scène du “Le Gros Diamant Du Prince Ludwig“, Molière 2018 de la meilleure comédie et “Sacré Pan”.

@ChanelMentie

Marie Gramond

Réalisatrice

Marie participe à différents projets en tant qu’électricienne. Elle est notamment au générique de “l’Amazone” réalisé par Alexandra Naoum ou encore “Emptiness” réalisé par Yoann Suberviolle. C’est depuis peu qu’elle se met à la réalisation avec son film documentaire sur le cirque de Gavarnie en plein coeur des Pyrénées.

@mariegramond

Elian Bimbocci

Comédien

Elian est comédien et improvisateur. Touche à tout, il s’essaie sur les planches et devant la caméra en passant par la case improvisation, chant, danse, masque et autres billevesées de saltimbanque. Au cinéma, Elian joue dans « Le redoutable » de Michel Hazanavicius.

@Elianbimbocci

Simon Praud

Comédien

Après avoir fait des études de commerce, Simon se consacre à sa véritable passion, le théâtre. Il intègre la compagnie du café-théâtre à Nantes, où il écrit des sketches et met en scène. En 2018, il joue et met en scène Burn Baby Burn, joué au Théatre du Point du Jour à Paris.

@Sim_prod

Escki

Designeur

Après sa formation d’ingénieur, Escki fait un master spécialisé aux Gobelins et à l’ENJMIN . Il a travaillé en tant que designer UI / UX aussi bien dans des startup que dans des grandes entreprises. En parallèle, il participe à divers projets en tant que graphiste, designer, ou développeur front end.

@Escki

Margaux Roustan-Morand

Comédienne

Margaux Roustan-Morand est comédienne. Initiée à la danse et au piano enfant, c’est plus tard qu’elle découvre, par hasard, le théâtre. En parallèle, elle fait du body-mind centering, découvre le mouvement authentique avec Nadia Vadori-Gauthier et travail l’écriture de plateau avec Marion Delplancke.

@maaarg4ux

Samuel Etifier

Comédien

Après une licence de communication-information, Samuel décide de devenir comédien. On a pu le voir interpréter le rôle de Noël dans le film « Le rêve français » réalisé par Christian Faure; une épopée sur le destin de familles d’Outre-mer.

@samueletifier

Josselin

Développeur

Josselin a suivi sa formation au sein de L’ESIEA, une école d’ingénieurs en Sciences et Technologies du Numérique fondée à Paris. Il y apprend le métier de Quality Engineer. À sa sortie d’école, Josselin entre chez SAP, entreprise leader en informatique. Dans le cadre du projet Transmédia, il tient le poste de développeur tout en travaillant également sur le game concept avec son binôme Escki.

Elise Maitre

Comédienne

Après deux ans d’études d’arts dramatiques à Hypokhâgne / Khâgne, Elise se dirige vers le théâtre. Elle participe à divers projets et créations en tant que comédienne et metteur en scène comme « Tarmacadam » au théâtre de l’Essaïon.

@liou.maitre

Justine Chalses

Comédienne

Chanteuse et comédienne, Justine écrit, compose et interprète ses propres chansons. Elle assiste également Lucie Digout pour le spectacle « Carmen » au théâtre de Belleville et joue dans le premier épisode de “L’opération Moby Dick”: “Les Canailles” mit en scène par Lucas Olmedo au Théâtre Clavel.

@justine.chasles

Noémie Salmeron

Comédienne

Noémie se forme au théâtre avec Éric Frey et Emilie-Anna Maillet. Au théâtre, elle joue dans “A demain” mit en scène par Tom Lejars et participe à la résidence du spectacle “Le Quatrième Mur” mit en scène par Julien Boufier.

@Noemie.salmeron

Amélie Chauveau

Comédienne

Après un parcours scientifique, Amélie se forme au théâtre. Elle monte « Personnel à tout le monde » de et avec V. Chagnol, joue dans « War and Breakfast » m.e.s. par A. Zahmani à Avignon Off 2017 et « L’Opération Moby Dick », m.e.s. par L. Olmedo. On la retrouve également à l’affiche de « URSS 1970 » au théâtre Déjazet.

@Meloubone

Margaux Vallée

Comédienne

Comédienne, Margaux participe à “Trois Hommes sur un toit” mit en scène par Emilie Charlier et Loris Debrie. En parallèle, elle participe à la création de 150 costumes pour la comédie musicale “Les Misérables” et assiste France Hervé à la mise en scène. On la retrouve aussi devant la caméra dans des courts-métrages du CLCF et de la Fémis.

@Gomarvallee